En 2020, le mouvement des Maisons Familiales Rurales (MFR) a choisi LUCIE pour s’engager dans une démarche de responsabilité sociétale. Plus de 400 Maisons Familiales et Rurales ont rejoint la Communauté LUCIE avec pour objectif d’obtenir le Label LUCIE 26000.

La MFR de Saint-Dié s’est engagée depuis la première heure dans la démarche de labellisation LUCIE 26000. C’est aujourd’hui chose faite et sa présidente Nadine di Matteo est fière du travail accompli avec les administrateurs et l’équipe. Elle témoigne dans cet article.

« En parler c’est une chose, le vivre c’est encore autre chose ».

C’est en struturant la démarche de RSO (Responsabilité sociale des organisations) de la Maison Familiale Rurale, lors d’un moment fort de travail collectif, qu’elle s’est vraiment sentie présidente de l’association de Saint-Dié.

Administratice à l’Union, Nadine di Matteo avait eu l’occasion de participer dès le départ aux réunions nationales sur le sujet. Le moment venu, elle n’a pas eu de mal à convaincre la directrice de Saint-Dié, l’équipe de salariés et des administrateurs pour décrocher le label. Un défi à relever ! Tout le monde a adhéré et travaille sur la démarche qualité ! Cette réflexion a conduit les administrateurs à s’engager davantage.

Nous avons interrogé les pratiques à l’aune des valeurs MFR : que faisons-nous de l’internat ? Quelle plus-value éducative apportons-nous lors des veillées ? Comment accueillons-nous les jeunes en situation de handicap ? Quels liens avons-nous tissés avec le territoire ?

 

« Nous avons finalement beaucoup insisté sur les relations humaines », l’essence même des MFR. « Cela a mis en valeur le travail de l’équipe et nous a donné envie d’améliorer tout ce qui pouvait l’être. » La démarche RSO a été l’occasion de revisiter le projet d’association, de questionner les routines.

La présidente savoure aujourd’hui le plaisir de voir ce label qualité accolé au nom de la MFR. « Une reconnaissance » qui a été communiqué aux parents. Nadine di Matteo ne se repose pas sur cette réussite. L’objectif est toujours de faire mieux pour améliorer le quotidien des jeunes en formation !

Nadine di Matteo

Présidente de la MFR de Saint-Dié dans les Vosges, vice-présidente de la fédération territoriale, présidente des MFR Grand Est et administratrice à l’Union nationale.

J’ai découvert les MFR il y a dix ans quand ma fille est entrée en formation. Pas facile au départ mais j’ai perséveré car j’étais curieuse de comprendre comment fonctionnait une MFR et pourquoi les jeunes se transformaient ainsi merveilleusement sous nos yeux. Depuis que je suis administratrice, je suis devenue une passionnée des MFR et une professionnelle du bénévolat.